Discours de S.E Dr Oly Ilunga Kalenga à l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre la tuberculose

Discours de S.E Dr Oly Ilunga Kalenga à l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre la tuberculose

Distinguée Première Dame ;

Honorable Président du Sénat ;

Honorable Président de l’Assemblée Nationale ;

Mesdames et Messieurs, les membres du Gouvernement ;

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de Missions Diplomatiques,

Mesdames et Messieurs les Représentants du système des Nations Unies, Partenaires bi et multilatéraux ;

Distingués invités en vos titres et qualités respectifs ;

La Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, célébrée le 24 mars de chaque année, est l’occasion de rappeler que la tuberculose est un problème de santé publique dans le monde et notre pays, la République Démocratique du Congo, n’y échappe pas.

La tuberculose est la maladie infectieuse la plus mortelle qui touche plus de 10 millions de personnes dans le monde. Cette journée est donc également l’occasion de sensibiliser les gens et mobiliser l’engagement politique et social pour mettre fin à la tuberculose.

Cette maladie qui affecte aujourd’hui toutes les couches sociales de la population, s’accompagne également d’un lourd fardeau humain, social et économique qui ralentit notre avancée vers l’émergence telle que prônée par le Président de la République, Son Excellence Joseph Kabila Kabange, qui a dit, je cite : « Pour le développement du Congo, personne n’est de trop. Le pays a donc besoin de l’énergie de toutes ses filles et de tous ses fils ».

 

Distingués invités,

Le thème international de cette année est « Avis de recherche : Chefs de file pour un monde exempt de tuberculose ».  Ce thème nous rappelle que nous devons tous être acteurs dans la promotion de la santé et que nous avons un rôle à jouer dans la lutte contre la tuberculose. Tout citoyen congolais, où qu’il soit, peut devenir ce chef de file, ce leader, qui assure que son foyer, sa famille et son quartier soient libérés de la tuberculose.

En ce mois de mars dédié à la femme, je rends plus particulièrement hommage aux femmes congolaises, et leur ambassadrice qui est la Distinguée Première Dame.

Guidées par leur instinct maternel, nos chères mamans congolaises jouent déjà ce rôle de chef de file dans nos communautés. Piliers de la société, elles veillent constamment au bien-être et à la santé de leur famille. Leur engagement est indispensable pour éliminer cette endémie de nos vies.

 

Distingués invités,

Notre pays était présent à la réunion de Moscou en novembre 2017 qui a abouti à la signature de la Déclaration de Moscou pour mettre fin à la tuberculose. Elle sera suivie en septembre 2018 de la première réunion de haut niveau de l’Assemblée Générale des Nations Unies sur la tuberculose où l’ensemble des Chefs d’Etats s’engageront à mobiliser plus de ressources pour éliminer la tuberculose dans le monde.

Pour faire face à ses engagements, le Ministère de la Santé a créé il y a quelques années Programme National de Lutte contre la Tuberculose dont la mission est d’éliminer la tuberculose comme problème de santé publique.

Ces objectifs sont d’offrir un diagnostic précoce et un traitement et efficace contre la maladie. L’unité fonctionnelle du Programme National de Lutte contre la Tuberculose sont en fait des centres de santé de diagnostic et de traitement. Le pays dispose actuellement de plus de 1.800 centres de santé de diagnostic et de traitement, et de 5.000 centres de santé pour le traitement de la tuberculose.

Notre principal défi reste d’augmenter le dépistage de tous les cas. Pour cela, la population doit changer de comportement. En cas de toux, je vous exhorte donc à consulter le centre de santé le plus proche de votre domicile. Notre rôle en tant que Gouvernement est d’augmenter la couverture du pays en nombre de centres de santé de qualité.

L’extension de la lutte contre la tuberculose requiert un accroissement du financement du secteur de la santé. Cela n’est possible qu’en augmentant les ressources domestiques et en utilisant de façon plus efficiente les ressources extérieures.

La lutte contre la tuberculose ne doit pas être le seul combat du Ministère de la Santé. Le succès dans la lutte n’est possible qu’avec les apports d’autres secteurs tels que les ministères du Plan, Budget, Finances, Affaires Sociales, Travail et Prévoyance Sociale. Nous devrons donc mettre en place un cadre de concertation multisectoriel capable de concevoir une riposte holistique.

 

Distingués invités,

En ce jour du 24 mars 2018 où nous célébrons la journée mondiale de lutte contre la tuberculose, je rends hommage à la première Dame de la RDC.

Distinguée Première Dame, votre présence en ces lieux témoigne de votre engagement dans la promotion de la santé, dans la lutte contre la maladie en générale et la tuberculose en particulier.

Le Ministère de la Santé Publique de la RDC en mon nom vous remercie vivement de votre présence.

Avec le financement du gouvernement de la RDC et l’appui des partenaires, le Ministère de la Santé a acquis des kits d’engagement qui comprennent 4 cliniques mobiles et 30 Jeep Land Cruiser pour améliorer la détection de cas sur l’ensemble du pays.

Chaque clinique mobile comprend un groupe électrogène, un laboratoire, et une salle de radiologie avec un équipement numérique de dernière génération permettant de transmettre les images par télémédecine.

 

Distinguée Première Dame,

Je vous invite à remettre solennellement ces kits d’engagement témoins de l’appropriation et de l’implication du Couple Présidentiel dans la lutte contre la tuberculose.

Pour terminer, je tiens à rappeler que la santé est avant tout une question d’état d’esprit et de comportement. Ayons une vie et une alimentation saine. En cas de toux qui traîne, je vous exhorte à consulter le centre de santé le plus proche. La meilleure façon de lutter contre cette maladie c’est de la traiter le plus rapidement possible. La tuberculose est guérissable. Les médicaments efficaces existent et sont gratuits dans tous les centres de santé de dépistage de la République Démocratique du Congo.

Encore une fois, j’invite toute la nation congolaise à s’approprier la lutte contre la tuberculose et à être des leaders dans la riposte contre les épidémies, la promotion de la santé et le développement humain.

Que vive la République Démocratique du Congo,

J’ai dit et je vous remercie.

Leave a comment