La République Démocratique du Congo se lance à la conquête de l’e-santé

La République Démocratique du Congo se lance à la conquête de l’e-santé

Kinshasa, 22 mars 2018.- Un groupe d’experts du Ministère de la Santé de la République Démocratique du Congo a participé, ce jeudi 22 mars 2018, à CATEL Visio 2018, un congrès virtuel réunissant des acteurs du secteur de la santé du monde entier afin de mettre en valeurs les expériences et projets existants dans le domaine de l’e-santé.

La participation de la RDC à cette conférence est une première dans l’histoire du pays. Tout au long de la journée, les représentants de plusieurs régions françaises et de pays africains tels que la RDC, l’Algérie, le Mali, la Tunisie, la Côte d’ivoire, et le Maroc, ont pu se retrouver grâce à la magie du virtuel, et échanger sur différentes problématiques liées à l’implémentation de l’e-santé dans leurs contextes respectifs.

« Cette initiative s’inscrit dans la vision du Ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, qui veut faire de l’e-santé une réalité tangible en RDC afin d’améliorer la prise en charge de tous les Congolais. », a expliqué le Dr Ernest Mbo Ilenga, représentant de la Cellule Technique d’Appui à la mise en place de l’Observatoire National de la Santé (ou Cellule e-santé).

Les thèmes abordés lors de ce congrès virtuel étaient :

  • Efficience économique : quel impact de l’e-santé ?
  • Déserts médicaux : quelles solutions apportées par l’e-santé ?
  • La qualité, sécurité et pertinence des soins : comment améliorer la prise en charge grâce au numérique ?
  • Prévention et santé publique : quelle influence de l’e-santé ?

Pour le Directeur de Cabinet du Ministre de la Santé, le Dr Sylvain Yuma Ramazani, la délégation congolaise a tiré pleinement profit des expériences et idées des autres délégations connectées et elle a été particulièrement attentive aux recommandations qui sont sorties des différentes sessions. Le Dr Yuma Ramazani a ainsi garanti que la RDC sera en mesure de présenter des expériences concrètes en santé numérique à la conférence de l’année prochaine.

Cellule e-santé du Cabinet du Ministre de la Santé

Dès sa nomination en décembre 2016, le Ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, avait annoncé que la digitalisation du système de santé congolais était l’un de ses trois piliers prioritaires.

L’e-santé est un domaine vaste qui peut aller de l’informatisation du dossier médical à la télémédecine où un médecin peut consulter un patient à distance. Afin de matérialiser sa vision et de définir les priorités stratégiques du Ministère, le Dr Oly Ilunga Kalenga, a mis en place une cellule e-santé au sein de son Cabinet qui pilotera cet ambitieux projet de digitalisation du système de santé en RDC.

Cette cellule est composée de 4 experts du Ministère, à savoir :

  1. Ernest Mbo, Médecin spécialiste en santé publique, Économiste de la santé, expert en suivi et évaluation
  2. Christian Kasongo, Médecin spécialiste en santé publique, assistant à l’Université Libre de Bruxelles (ULB),
  3. Dr Jacques Katele, Médecin santé publique, Assistant technique du Système National d’Information Sanitaire (SNIS)
  4. Jean Julien Ilunga, Conseiller du Ministre en charge du secteur privé de la santé

Cette cellule est appuyée par deux personnalités internationales de renom, le Dr Ousmane Ly et Nicolas de Borman. Le Dr Ousmane Ly est Directeur Général de l’Agence Nationale de Télésanté et d’Informatique Médicale du Mali. Il a été détaché au Cabinet du Ministre par PATH-RDC en tant que consultant digital. Nicolas de Borman est CEO de BlueSquare, dont la mission est d’aider les gouvernements et leurs partenaires à redynamiser les services publics à travers les technologies de l’information et de la communication.

Les deux missions principales de cette cellule sont de :

  • Renforcer et numériser le système d’information sanitaire pour aider à la gestion et la prise de décision au niveau des instances politiques ; et
  • Digitaliser les formations sanitaires et l’offre de soins pour faciliter le travail du personnel médical et améliorer la qualité des soins.

Plus particulièrement, le Ministre de la Santé a confié aux experts cette cellule la lourde tâche de mettre en place l’Observatoire National de la Santé qui sera le portail du Gouvernement regroupant toutes les statistiques sanitaires en RDC, d’actualiser la politique nationale de digitalisation du secteur de la santé, et de créer la Direction de l’Archivage et des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication au sein du Ministère (DANTIC).

 

FIN

Leave a comment