A Pakadjuma et à Camp Luka, le Ministre de la Santé constate les avancées de la riposte contre le choléra à Kinshasa

A Pakadjuma et à Camp Luka, le Ministre de la Santé constate les avancées de la riposte contre le choléra à Kinshasa

Kinshasa, 11 février 2018.- Ce vendredi 9 février 2018, le Ministre de la Santé, le Dr. Oly Ilunga Kalenga a visité les deux centres de traitement de choléra (CTC) fonctionnant à Kinshasa, à savoir celui de Pakadjuma, dans la commune de Limete, et celui de Camp Luka à Ngaliema.

Par ce geste, le Dr Oly Ilunga Kalenga voulait sentir les réalités du terrain et voir les aspects pratiques de la riposte contre la flambée épidémiologique de choléra dans la capitale. A Pakadjuma d’abord, le Ministre a visité les deux bladders (réservoirs d’eau mobiles) installés par le Ministère de la Santé avec le Programme National d’Elimination du Choléra et de lutte contre les autres Maladies Diarrhéiques (PNECHOL-MD), en vue d’approvisionner les CTC mais aussi la population de Limete industriel 3 en eau potable.

La mise en place de ces bladders de plus de 10 milles mètres cubes chacun fait partie de la nouvelle stratégie de riposte contre le choléra initiée par le ministère.

« La nouvelle stratégie, qui est tout à fait innovante, a permis en un court laps de temps d’inverser la courbe et de réduire la flambée de choléra à Kinshasa. Contrairement aux années antérieures où les flambées duraient plusieurs mois vous voyez que, en quelques semaines, la courbe s’est inversée et nous ne comptons plus aucun cas de choléra à l’épicentre de l’épidémie », a expliqué le Dr Oly Ilunga Kalenga.

Alors que les stratégies des années antérieures reposaient essentiellement sur la prise en charge des malades, la nouvelle stratégie est constituée de 3 axes principaux : la prise en charge, l’accès à l’eau potable et la sensibilisation communautaire pour briser la chaîne de transmission du choléra.

En ce qui concerne l’approvisionnement en eau potable, le Ministre de la Santé a précisé que l’installation des bladders est une mesure d’urgence temporaire. Le Ministère de la Santé travaille déjà avec la Regideso pour mettre en place des points d’accès à l’eau potable permanents, a-t-il précisé.

Selon le Ministre, c’est l’approche communautaire de quadrillage qui a permis de maîtriser rapidement la flambée à Kinshasa. Cette approche consiste notamment à la sensibilisation de masse, à la distribution de kits d’hygiène, à la distribution des purifiants d’eau, à la désinfection des ménages, et à la recherche active des cas de choléra.

Toutefois, le choléra n’est pas encore éliminé à Kinshasa et dans le reste du pays. Par ailleurs, d’expérience, les experts du PNECHOL-MD savent que le prochain pic risque d’arriver en avril-mai et ils se préparent en conséquence. Ainsi, nous ne pouvons pas encore baisser la garde et le Dr Oly Ilunga Kalenga a demandé à la population de rester vigilante et de continuer à observer toutes les mesures d’hygiène, plus particulièrement le lavage des mains avec du savon ou de la cendre et la chloration de l’eau.

Ces mesures d’hygiène doivent devenir des habitudes qui nous permettront de rester en bonne santé, a insisté le Ministre.

Le Centre de Traitement de Choléra de Camp Luka complètement vide

Alors que le CTC de Camp Luka admettait une cinquantaine de patients par jour au mois de janvier, le Dr Oly Ilunga Kalenga fut heureux de constater que le centre était complètement vide à son arrivée.

Le Ministre a remercié et félicité chaleureusement tout le personnel médical présent pour avoir contribué avec tant de courage au succès de la riposte.

Maman Marie-Ange du service d’hygiène au CTC de Camp Luka, a remercié le Ministre de la Santé pour son implication dans la lutte contre cette maladie. Lorsque le CTC a été installé, les habitants de Camp Luka craignaient que ce centre ne devienne le centre de la mort. Mais grâce au travail du gouvernement et de ses partenaires, le CTC s’est transformé en centre de la vie où tous les malades du choléra, à l’exception d’un seul, sont sortis guéris, a-t-elle déclaré.

 

 

FIN

Leave a comment