Le Ministre de la Santé célèbre la Journée mondiale de la Lutte contre le VIH/Sida

Le Ministre de la Santé célèbre la Journée mondiale de la Lutte contre le VIH/Sida

Kinshasa, 02 décembre 2017 – Le Ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, a célébré la Journée mondiale de la lutte contre le VIH/Sida ce vendredi 1e décembre 2017. A l’occasion de cette 30e édition placée sous le thème international du « droit à la santé », le Dr Oly Ilunga Kalenga a participé à la deuxième édition de la journée porte-ouverte organisée au quartier général du Programme national multisectoriel de lutte contre le sida (PNMLS).

Tous les acteurs impliqués dans la lutte contre le Sida en République Démocratique du Congo, notamment l’ONUSIDA, les ONGs nationales et internationales et différents ministres du gouvernement étaient présents à l’évènement.

Selon l’ONUSIDA, le nombre de personnes vivant avec le VIH (PVVIH) dans le monde est de 37 millions, tandis que les personnes bénéficiant du traitement  ARV a atteint 21 millions en juillet 2017. La part de la RDC dans ces données à l’échelle mondiale, n’est pas négligeable.

Bien que le taux de prévalence moyen de VIH parmi les adultes  congolais ait baissé de 1,3 à 1.2 % entre  2007-2013, presque 400.000 personnes continuent de vivre avec le VIH en RDC. Avec  le Nigeria, la Côte d’ivoire et le Cameroun,  la RDC  fait partie  des quatre pays  supportant 75 %  de la charge du Sida  en Afrique de l’Ouest et Centrale.

Le Dr Oly Ilunga Kalenga a fait savoir que la situation de l’épidémie en RDC impose  la mobilisation, le renfoncement et l’accélération de la riposte nationale. Il en a profité pour annoncer que le thème national de la Journée mondiale de la lutte contre le Sida cette année est « tous ensemble pour le dépistage,  du VIH, le traitement antirétroviral et l’accès à la charge virale sans discrimination d’ici 2020 ».

Ce thème nous exhorte à renforcer la réponse au VIH, parce que les  personne les plus touchées par le VIH sont souvent les plus marginalisées au sein de la société, et ils se voient le plus fréquemment refuser l’exercice de leur droit à la santé. Les PVVIH sont victimes de stigmatisation à cause de leur séropositivité tant de la part des professionnels de la santé que de la population générale, essentiellement pour des raisons liées à l’argent et à l’âge, a dit le ministre.

Avec la vision de l’ONUSIDA consistant à atteindre les objectifs mondiaux « 90-90-90 » à l’horizon 2020, le Ministre a saisi l’occasion pour renouveler  l’engagement du Gouvernement en vue d’une génération sans sida en RDC et de faire de l’élimination du Sida à l’horizon 2030 une réalité.

Le secrétaire exécutif national du PNMLS, Pr Liévin Kapend’ A Kalala, a rendu hommages aux activistes de la lutte dont feu le professeur  Lurhuma,  les professionnels des médias, les artistes qui ont milité  à leur manière  dans la lutte contre le VIH/Sida, et tous les hommes et femmes sans ressources particulières qui n’ont pas attendu un financement quelconque pour affronter le VIH/Sida. Il s’agit notamment des ONGs,  de l’Union congolaise des personnes vivant avec le VIH/Sida et personnes affectées (UCOP+).

FIN

Leave a comment