Le Ministre de la Santé donne un nouvel élan aux réformes du système de santé en RDC et tend la main au secteur privé

Le Ministre de la Santé donne un nouvel élan aux réformes du système de santé en RDC et tend la main au secteur privé

Kinshasa, 24 octobre 2017 – Le Ministre de la Santé, Dr Oly Ilunga Kalenga, a officialisé, ce mardi 24 octobre 2017 le lancement de l’Évaluation du Secteur Privé de la Santé en République Démocratique du Congo. Cette Évaluation du Secteur Privé de la Santé s’inscrit pleinement dans la lignée des réformes du système de santé congolais visant à offrir des soins de santé abordables et de qualité, accessibles à tous.

Pour le lancement de cette évaluation, le Ministère de la Santé a organisé une table ronde qui regroupe une soixantaine de représentants du gouvernement, du secteur privé de la santé, de la société civile ainsi que les partenaires techniques et financiers.

Mr Moustapha Ndiaye, Directeur des Operations de la Banque Mondiale pour la RDC et la République du Congo a expliqué que « les dépenses publiques de santé ne sont pas suffisantes pour couvrir les nombreux besoins de la population. Face à cette insuffisance, le secteur privé pourrait jouer un rôle essentiel non seulement dans la réalisation des résultats sanitaires de base dans le pays, mais également comme moteur potentiel de croissance et de création d’emplois dans le secteur de la santé. »

Le secteur privé fait déjà partie intégrante du système sanitaire congolais. De nombreuses institutions des secteurs lucratif, confessionnel et associatif, ont mis en place des structures de santé. L’Evaluation du Secteur Privé de la Santé vise à mieux orienter le Ministère de la Santé et les partenaires de développement dans leurs stratégies et investissements en vue du renforcement du système de santé en RDC.

« Mon ambition pour ne pas vous cacher est effectivement d’imaginer avoir à l’horizon 2030 une République Démocratique du Congo qui est un véritable hub santé en Afrique avec une industrie médico-sanitaire, médico-pharmaceutique florissante, à l’instar de l’Inde. Pour y arriver, tous les acteurs actifs dans le secteur de la santé doivent collaborer. Et l’étude qui va être menée est vraiment un premier pas d’ouverture du secteur public vers le secteur privé. », a déclaré le Dr Oly Ilunga Kalenga à l’ouverture des travaux de la table ronde.

Le Gouvernement, à travers le Ministère de la Santé, s’est engagé depuis de nombreuses années à renforcer le système de santé en lançant de nombreuses réformes adressant les défis majeurs liés aux piliers du système congolais, à savoir les faiblesses au niveau des prestations de services de santé, de l’accessibilité des produits et technologies pharmaceutiques et médicaux, des solutions de financement de la santé, des systèmes d’information sanitaires, des ressources humaines et, enfin, de la gouvernance générale du système.

Le Ministère de la Santé est convaincu que le secteur privé a un rôle essentiel à jouer dans la matérialisation de la vision du gouvernement. En soutenant, l’Évaluation du Secteur Privé de la Santé, le Gouvernement entend ainsi :

  • comprendre les dynamiques et la structure du secteur privé afin de mieux l’intégrer dans la mise en œuvre des programmes de renforcement du système de santé ;
  • identifier les mesures à prendre pour créer un cadre réglementaire propice au développement d’un secteur privé partenaire du public dans la santé ;
  • évaluer la contribution du secteur privé à l’économie nationale et au budget national ;
  • stimuler les investissements privés dans le secteur de la santé.

Cette Évaluation est soutenue par la Banque mondiale en partenariat avec l’IFC, le Fondation Bill et Melinda Gates et USAID. Elle sera conduite par Abt Associates, un des leaders mondiaux dans la recherche et la mise en œuvre de programmes dans les domaines de la santé, qui travaillera en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé.

FIN

 

 

 

Bettina Brunner, Manager régionale des pays francophones chez Abt Associates, Ahmadou Moustapha Ndiaye, Directeur des Opérations de la Banque mondiale en RDC et République du Congo, Dr Oly Ilunga Kalenga, Ministre de la Santé, Jean-Julien Ilunga, Conseiller du Ministre en charge du secteur privé

 

 

 

 

 

Leave a comment