Communication spéciale du Ministère de la Santé suite à l’apparition de cas de fièvre de Marburg en Ouganda

Communication spéciale du Ministère de la Santé suite à l’apparition de cas de fièvre de Marburg en Ouganda

Kinshasa, 21 octobre 2017 – Afin de rassurer la population congolaise, particulièrement celle vivant aux zones frontalières dans l’Ituri, le Ministère de la Santé de la République Démocratique du Congo tient à partager les informations suivantes concernant l’apparition de deux cas de la fièvre hémorragique de Marburg au Nord-Est de l’Ouganda.

Le Ministère de la Santé a été notifié, le vendredi 20 octobre 2017, de l’apparition de deux cas de la fièvre hémorragique de Marburg au Nord-Est de l’Ouganda, à la frontière avec le Kenya. Bien que le risque d’importation des cas en RDC soit faible, la probabilité d’une importation n’est pas à exclure en raison des échanges économiques et des mouvements de populations entre les provinces de l’Est de la RDC et l’Ouganda.

Ainsi, ce samedi 21 octobre 2017, le ministre de la Santé, Dr Oly Ilunga Kalenga, a convoqué une réunion d’urgence avec la Direction de Lutte Contre la Maladie, le Programme National de l’hygiène aux frontières, l’OMS et le CDC afin de prendre les dispositions qui s’imposent pour sécuriser la santé des populations congolaises.

Au terme de cette réunion, le Ministère de la Santé a décidé de renforcer la surveillance sanitaire et la sensibilisation du personnel de santé dans les communautés concernées, les formations sanitaires ainsi qu’aux points d’entrée avec l’Ouganda. Plus précisément :

  • Une note circulaire contenant des instructions précises a été envoyée à tous les agents sanitaires aux postes frontaliers ;
  • Des équipes d’experts supplémentaires sont en cours de déploiement sur le terrain pour appuyer les Divisions provinciales de santé concernée et renforcer la surveillance des points d’entrée ;
  • Des rencontres transfrontalières seront prochainement organisées avec les autorités ougandaises pour renforcer la collaboration.

Les points d’entrée suivants sont le plus ciblés : Aru, Mahagi, Ariwara, Vis–à-vis, Pabiri, Sans plainte, Kengezi Base, Karombo, Awasi, Sisi, Pono, Djebu, Nyarambe, et l’aéroport de Bunia dans l’Ituri. De même Kasindi, Bunagana, Ishasha, Munyanga, Aéroport de Goma au Nord Kivu sont également placés sous surveillance. Il va sans dire que les mesures sanitaires seront aussi renforcées à l’aéroport international de Ndjili.

Le Ministère de la Santé rassure donc la population congolaise qu’elle suit avec intérêt l’évolution de l’épidémie de la fièvre hémorragique de Marburg en Ouganda et déploie ses énergies pour assurer la santé de nos populations. Les citoyens congolais voyageant en Ouganda sont, cependant, appelés à la vigilance.

FIN

 

 

NOTE AUX EDITEURS

Pour rappel, la fièvre hémorragique de Marburg est une maladie grave dont l’agent pathogène, le virus de Marburg est de la même famille que le virus de la Maladie à virus Ebola. Leurs symptomatologies ainsi que les mesures de lutte de santé publique sont aussi similaires. La fièvre de Marburg se transmet par contact direct avec les fluides corporels des personnes ou animaux infectés, ou par manipulation de leurs cadavres. La RDC a connu une épidémie de fièvre hémorragique de Marburg en 1998 dans les districts de Watsha et Durba.

 

 

Leave a comment