Le ministre de la Santé pour la redynamisation de l’Hôpital général de référence de Kinshasa

Le ministre de la Santé pour la redynamisation de l’Hôpital général de référence de Kinshasa

Kinshasa, 21 Août 2017 (ACP).- Le ministre de la Santé, Oly Ilunga Kalenga a invité lundi à Kinshasa les membres du comité de gestion et le personnel de l’Hôpital général de référence de Kinshasa (HGRK) à redéfinir une nouvelle ambition pour cet Hôpital général.

 

Au cours de la réunion sur l’analyse institutionnelle du HGRK qu’il a présidée dans la salle de réunion de cet hôpital, il a déclaré : «Nous sommes réunis ici pour une seule raison, notamment redéfinir ensemble une nouvelle ambition pour l’Hôpital général de référence de Kinshasa. Pour bien redéfinir nos ambitions, nous devons partir des analyses sur nos forces, nos faiblesses, les menaces et les opportunités et cela en terme organisationnel, de procédure, d’infrastructures et des ressources humaines».

 

Prenant la parole à cet effet, le médecin directeur du HGRK, a indiqué que cet hôpital est une mine d’or. «L’équipe qui a découvert que le sida ne se transmet pas par le touché est de l’Hôpital général de référence de Kinshasa. Cet hôpital a contribué à la compréhension du VIH et c’est une contribution planétaire. Aujourd’hui plusieurs personnes qui occupent de haute fonction à l’ONUSIDA ont travaillé autour du VIH/SIDA à partir de 1980 », a-t-il dit, ajoutant qu’en contrepartie l’Hôpital général de référence de Kinshasa n’a rien reçu malgré toute cette contribution. «Le ministre de la santé nous a proposé d’accompagner le ministère pour réaliser cette analyse institutionnelle. Ce n’est pas un audit, mais une auto évaluation des capacités. Nous avons la capacité et l’expertise à travers notre projet santé finance et gouvernement d’accompagner l’hôpital à faire cette analyse institutionnelle», a dit le gestionnaire de programme de santé (santé reproductive et renforcement du système de santé) de l’USAID, Godefroid Mayala.

 

Cette analyse vise à assister techniquement l’HGRK à évaluer les capacités de leur organisation afin de pouvoir déterminer les forces, les faiblesses, les menaces et les opportunités. Ce projet, financé par l’USAID dans sa section santé finance et gouvernement qui a pour objectif global l’appui à la mise en œuvre du processus des réformes du ministère de la santé, répond à la demande du Ministre de la santé auprès de la directrice adjointe de l’USAID d’initier cette analyse institutionnelle afin de mesurer les capacités institutionnelle de cet hôpital.

 

Changement du social  dans le secteur de la santé

Le ministre de la Santé, Oly Ilunga Kalenga, a rassuré lundi aux différents syndicalistes de l’Hôpital général de référence de Kinshasa en service minimum qu’il est en faveur du changement social dans son secteur. « Dès le départ, je m’étais dit que dans mon mandat, je veux tout faire pour changer le social dans le secteur de la santé tant à Kinshasa que sur toute l’étendue de la RDC », a-t-il déclaré tout en leur demandant de maîtriser d’abord les effectifs du secteur avec leur qualification en vue de sortir de cette situation. Cette  maîtrise des effectifs permettra de demander un budget objectif pour le secteur en vue d’améliorer les conditions sociales. Il les a aussi invité au dialogue social permanent. ACP/FNG/JGD

Leave a comment